Prêt immobilier et pathologies lourdes ?

1. Les problèmes de santé qui peuvent être un frein au prêt immobilier

Le taux de réussite de la demande de prêt immobilier est en baisse et on constate une augmentation du nombre de refus, surtout pour les primo-accédants. L’examen médical est souvent invoqué comme le principal frein à l’octroi d’un prêt, en particulier pour les personnes âgées ou celles qui ont des problèmes de santé. Mais il y a d’autres raisons pour expliquer ce refus.

Les personnes souffrant de problèmes de santé ne sont pas toujours considérées comme une bonne affaire pour le prêt immobilier. En effet, les prêteurs vont examiner attentivement l’état de santé du demandeur et chercher à savoir si ces problèmes de santé pourront avoir un impact financier sur leur capacité de remboursement du prêt immobilier.

Si le prêt immobilier est accordé avec une assurance-vie, celle-ci pourra prendre en charge le remboursement du prêt si la personne tombait gravement malade. Mais s’il n’y a pas d’assurance-vie, la souscription d’une assurance-vie peut être un bon moyen de protéger l’emprunteur contre les risques de perte de revenus liés à son inaptitude au travail.

2. Le prêt immobilier et la maladie

Faire un crédit immobilier est une démarche importante, souvent synonyme de changement de vie. C’est pourquoi le prêteur va tout faire pour être sûr de l’identité du demandeur et de son état de santé. En cas de problème de santé ou d’accident, le prêteur doit être assuré que les remboursements seront garantis par quelqu’un d’autre que le bénéficiaire du prêt.

Ce sont les personnes qui bénéficient du prêt qui doivent être en mesure de rembourser la dette. C’est pourquoi le demandeur d’un prêt immobilier devra fournir un certificat de bonne santé. Il devra également justifier de ses revenus et expliquer s’il est en mesure de subvenir aux besoins de sa famille. Cela permet au prêteur de déterminer la solvabilité du demandeur.

Les personnes ayant des problèmes de santé, comme les maladies chroniques, peuvent toutefois bénéficier d’un prêt immobilier. La durée de remboursement du prêt peut être prolongée, et le taux d’intérêt peut être abaissé.

En cas de décès ou d’invalidité du demandeur, la responsabilité de rembourser le prêt peut être transférée à un ou plusieurs bénéficiaires. Le prêteur pourra exiger la mise en place d’une assurance-vie sur la tête du bénéficiaire.

Lorsqu’un bénéficiaire est désigné pour rembourser le prêt, il devra verser un complément de capital au prêteur en cas de décès du demandeur du prêt.

Les frais liés à la mise en place d’une assurance-vie doivent être prévus dans le budget du ménage. En cas de problème de santé, ces frais supplémentaires peuvent être difficiles à gérer.

3. Les pathologies lourdes et le prêt immobilier

Les pathologies lourdes peuvent empêcher le demandeur d’obtenir un prêt immobilier. Dans ce cas, le bénéficiaire sera tenu de souscrire une assurance-vie.

Les taux d’intérêt sont plus élevés pour les personnes souffrant de certaines pathologies lourdes. Plus le risque de décès est important, plus le taux d’intérêt est élevé.

Avantages et inconvénients du prêt hypothécaire

Les avantages du prêt hypothécaire sont :

• L’accès au logement est garanti.

• Les taux d’intérêts sont plus avantageux que ceux des autres types de prêts.

• Le remboursement des mensualités est plus facile. La mise en place de l’assurance-vie limite le risque de décès du demandeur du crédit immobilier.

Les inconvénients du prêt hypothécaire sont :

• L’emprunteur a la charge, dans le cadre de son contrat de prêt, de toutes les taxes et assurances liées au crédit.

• Le remboursement des mensualités est difficile en cas d’accident, de maladie ou d’arrêt de travail.

Laisser un commentaire