Meilleurs taux de crédit immobilier en octobre 2022 : des taux d’intérêt autour de 3,80 % !

Dès septembre, la Banque de France a publié des données très rassurantes sur la croissance du marché du crédit immobilier.

Ainsi, en août, le taux d’intérêt moyen des prêts hypothécaires remboursés en août (et probablement négociés en juin) était de 1,57 % contre 1,45 % en juin.

Il s’agit du Taux Effectif à la Sensibilité (TESE). Les statistiques sur les taux d’intérêt bancaires reflètent les taux réellement consentis par les établissements de crédit.

Les taux reportés sont des taux d’effets à court terme (TESE), qui correspondent à la composante intérêt des taux d’effets globaux (TEG) Ils diffèrent des taux « catalogue » affichés par les établissements dans le cadre de leurs offres commerciales puisque les agents non financiers peuvent négocier de meilleures conditions que celles annoncées – Source : Statistiques sur les taux d’intérêt bancaires.

Malgré les faits alarmants auxquels nous sommes exposés chaque jour, il y a eu une augmentation significative des taux d’intérêt des prêts immobiliers depuis le début de l’année.

Un article très réconfortant étant donné que les prêts hypothécaires qui ont fait défaut en août ont été négociés au printemps alors que les taux d’emprunt de l’État étaient déjà à 2 % à 2,50 %.

Et en particulier dans des niveaux de crédit constamment élevés.

Quelles perspectives avez-vous pour octobre 2022 ?

Depuis deux mois, les courtisans n’ont cessé de se plaindre de la difficulté à faire la tâche en raison d’un taux d’usure trop faible.
code
Ces individus ont même manifesté devant la banque française pour réclamer une augmentation du taux d’intérêt.

Ils n’étaient que quelques-uns à arborer des pancartes et des slogans réclamant une hausse des taux de crédit immobilier sans même se demander pourquoi les prêts étaient refusés et, notamment, sur leur pratique commune avec les banques de ne pas respecter la loi sur le libre choix des emprunteurs !

Le taux d’intérêt serait beaucoup moins problématique si les banques et les courtiers en prêts immobiliers suivaient la loi et permettaient à leurs clients de choisir leur propre fournisseur d’assurance plutôt que de leur imposer l’option la plus chère. Nous détaillons cela dans notre article « Crédit immobilier : 3 solutions pour obtenir un accord de crédit immobilier malgré le taux d’intérêt ».

Au-delà de ces discussions inutiles et sans intérêt, le taux effectif moyen des derniers mois approche les 2,40%/2,50%, soit à peu près l’équivalent du taux d’intérêt qui vous pose problème depuis trois mois pour obtenir un crédit immobilier .

Le taux de chômage que nous définirons au 1er octobre devrait être plus proche de 3,00% à 3,20% avec un taux d’effectivité moyen sur 3 mois autour de 2,30%/2,40% !

Gardez à l’esprit que le taux d’impact moyen pour les mois d’avril, mai et juin était de 1,93 %.

En fait, le résultat d’une simple formule mathématique est le taux de chômage. Le taux d’usure est fixé par la Banque centrale de France sur la base des taux d’intérêt effectifs pratiqués par les établissements de crédit tiers.

Ainsi, sur la base du taux d’impact moyen, le taux d’utilisation peut être :

  • Avec un taux d’effet typique de 2 %, le taux d’assurance devrait être de 2,66 % ;
  • avec un taux d’effet type de 2,20 %, le taux d’assurance devrait être de 2,92 % ;
  • avec un taux d’effet typique de 2,30 %, le taux d’assurance devrait être de 3,05 % ;
  • avec un taux d’effet type de 2,40 %, le taux d’assurance devrait être de 3,19 % ;
  • et avec un taux d’effet typique de 2,50 %, le taux d’assurance devrait être de 3,32 % ;
  • En conclusion, à partir du 1er octobre 2022, les taux d’intérêt devraient remonter pour les banques, leur ouvrant la porte à une nouvelle expansion du marché du crédit immobilier.

Les banques, qui ne sont que des commerçants comme les autres, se sentiront obligées de reprendre leur rôle de prêteurs.
code
Le TAEG maximum de votre crédit immobilier ne pourra excéder 3,20% avec un taux d’intérêt d’environ 3,20%.

Un TAEG qui comprend :

  • Le taux d’intérêt nominal de votre crédit hypothécaire ; Par conséquent, un taux de crédit immobilier nominal qui respecte le taux d’usure pourrait monter jusqu’à 2,70%/2,80%.
    Les frais de dossier de la banque ;
    Frais de garantie
    Les primes d’assurance des emprunteurs

En résumé, à compter du 1er octobre 2022, la hausse des taux d’intérêt devrait permettre de rouvrir les portes du crédit immobilier afin que les agents non financiers puissent négocier de meilleures conditions et circonstances que celles qui ont été annoncées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.