Le marché de l’immobilier, les grands indicateurs.

L’évolution des prix de l’immobilier et des typologies de marché

Alors que les augmentations de prix ont été constantes au cours des dix dernières années, il y a eu des poussées de croissance particulièrement fortes en 2003 et 2006, avec des augmentations annuelles approchant les 14 %.

Pendant la crise sanitaire, le nombre de transactions immobilières a atteint un nouveau record en 2021, avec 1 130 000 ventes. C’est le plus grand nombre d’accords conclus au cours des deux dernières décennies. [QR1] Cette crise, ainsi que les autres contraintes qu’elle a imposées, a modifié le marché immobilier. Cela a eu pour effet de créer un véritable sentiment d’effroi dans les petites et moyennes villes.

En effet, de nombreuses personnes ont choisi de vivre dans ces communautés parce qu’elles offrent de meilleures conditions de vie que les grandes villes, notamment en raison des prix de l’immobilier plus bas. Cela leur permet d’acheter des maisons plus grandes, ainsi que de bénéficier de jardins privés ou d’autres espaces extérieurs, selon la région et les actifs.

Depuis 2021, la hausse la plus importante des prix des logements a été de 9,4 %, contre 7,5 % pour les appartements.

À quoi peut-on s’attendre en 2022 ?

Malgré le fait que les années 2020 et 2021 aient été particulièrement fructueuses pour le marché de l’immobilier ancien, la tendance pourrait s’inverser si les prédictions de certains experts du secteur se confirment. Cependant, nous devons entrer dans une période de stabilisation, qui se traduira par des hausses de prix comprises entre 1 % et 2,5 % d’ici la fin septembre.

Quelles régions du pays sont les plus attrayantes ?

L’Île-de-France reste la région la plus attractive pour les investisseurs. Malgré ses prix immobiliers exorbitants, Paris est une ville très attractive. A Paris, il faut compter environ 10 000 euros le mètre carré, ce qui est nettement plus élevé que dans les autres grandes villes. A Marseille par exemple, il faut prévoir 3 303 euros le mètre carré. Le prix moyen du mètre carré à Lyon sera de 5 363 euros.

Pourquoi la ville de Paris est-elle si attractive ?

C’est une ville à l’économie florissante qui attire chaque année un grand nombre de visiteurs. Il y a beaucoup d’investissements locaux là-bas. Beaucoup d’étudiants qui sont sur le point de terminer leurs études sont à la recherche de petites chambres à louer. L’investissement saisonnier est très populaire en raison du grand nombre de touristes qui visitent chaque année. Ce type d’investissement local devrait continuer à se développer, en partie grâce aux Jeux olympiques de 2024, qui se dérouleront dans la ville et à Saint-Denis.

Les régions Nouvelle-Aquitaine et Bretagne.

Celles-ci sont également incluses dans l’ouest du territoire national. La région Nouvelle-Aquitaine est l’une des régions les plus appréciées des Français désireux de s’installer.

Bordeaux a su accroître son attractivité ces dernières années en devenant l’une des métropoles majeures de la région. La proximité de la côte basque et du bassin d’Arcachon sont des atouts supplémentaires pour ceux qui souhaitent investir à Bordeaux.

Parce qu’elle est une destination dynamique durant la saison estivale, la Côte basque et le Bassin d’Arcachon sont deux zones géographiques propices à l’investissement saisonnier.

La Bretagne est devenue une destination incontournable pour les vacanciers comme pour les personnes à la recherche d’un cadre de vie agréable. Le coût de l’immobilier a déjà commencé à augmenter, en particulier dans les zones de villégiature. Malgré certaines incertitudes, notamment en raison des élections présidentielles, les professionnels de l’immobilier restent optimistes quant aux perspectives de croissance du secteur en 2022. De plus, certaines villes, comme la Trinité-sur-Mer, Saint-Briac-sur-Mer ou La Baule, sont particulièrement recherchées et ont connu une hausse importante des prix de l’immobilier.

Laisser un commentaire