Le parking, un emplacement pratique et locatif

Le parking a une rentabilité de localisation intrigante. En effet, il ne nécessite pas un investissement initial important, les coûts d’entretien immobilier sont faibles, et le risque d’impayés de loyer est quasi inexistant. De plus, les places de stationnement deviennent une ressource précieuse et rare qui peut être louée dans les centres-villes.

Les frais de copropriété du stationnement sont strictement limités à ce qui est nécessaire. Par rapport à un investissement immobilier comme une maison ou un appartement, la gestion locale est également minime.

Le coût du stationnement à Paris peut aller de 30 000 à 45 000. Ils sont beaucoup moins chers à Lyon ou à Marseille ; le prix moyen se situe entre 15 000 et 25 000 euros. Les salaires locaux dans ces trois grandes villes pourraient varier de 5% à 6%.

Comment acheter un parking ?

Un bon emplacement

Privilégiez les zones où le stationnement est difficile et où votre stationnement sera le plus précieux, comme les centres-villes des grandes villes. Préférez les premiers niveaux de sous-sol dans un parking en dessous accessible par ascenseur. Vérifiez également l’éclairage, la propreté et la taille de votre espace. Attention à ne pas surpayer le stationnement et vérifiez l’accessibilité de l’emplacement avant d’effectuer un achat.

Achat pour une personne en particulier

Evitez, si possible, de passer par une agence immobilière qui augmentera votre facture du fait de ses honoraires. Vous pourrez peut-être voir des publicités personnelles sur un certain nombre de sites Web. Considérez aussi les bordures (chambre des notaires, par exemple).
Prioriser une box

Une place de parking peut se trouver à l’intérieur ou à l’extérieur, au sol ou dans un box fermé ou un garage, entre autres configurations. Le coût de la box est plus qu’un simple emplacement de stationnement (20% à 30% plus cher), mais vous pouvez exiger un loyer plus élevé en échange. Elle a l’avantage d’être plus sécurisée et de permettre d’y faire des affaires.

Combien coûte le stationnement ?

Vous devez payer des frais supplémentaires en plus du prix d’achat du stationnement.

Prenons le cas d’une place de parking qui coûte 30 000 $ à Paris. A ce coût d’achat, il faut ajouter :

  • Les honoraires du notaire sont de 1 368 euros.
  • Les droits d’enregistrement valent 1742 euros.
  • Les frais de publication sont de 30 €.
  • TVA : 274 euros.

Pour ce faire, vous devez comparer le coût total des charges plus le salaire de l’employé au coût d’achat de l’actif.

Les frais suivants doivent être pris en compte :

  • Les charges de copropriété
  • La prime d’assurance
  • La taxe foncière
  • frais de gestion.

Par exemple, si vous avez payé 20 000 euros pour une place de parking et que vous la louez 125 euros par mois, votre bénéfice annuel sera de 1 500 euros. Pour obtenir ce rendement, les dépenses doivent être éliminées, généralement 300 $. Pour cet achat, le rendement net sera de 6 %.

 

Sachez que le bénéfice net est recalculé chaque année. Étant donné que plusieurs facteurs peuvent changer et affecter le rendement de votre investissement immobilier, tels que la hausse des salaires, le roulement important des employés locaux, la hausse des taxes foncières, etc.

Laisser un commentaire