La garantie décès dans le cadre d’un prêt immobilier

Au moment de la souscription de votre crédit immobilier, l’assurance de prêt que vous choisissez est primordiale. Il est très important de choisir un contrat couvrant en adéquation avec votre situation et les garanties imposées par votre banque, au meilleur taux.

Principalement, la garantie décès vous sera demandé, c’est la base d’un contrat d’assurance. Ce choix est libre que votre démarche soit dans le cadre d’une résidence principale ou d’un investissement locatif.

Celle-ci, comme son nom l’indique, permet de couvrir le remboursement de votre prêt si vous décédez avant d’avoir fini de payer votre banque. Si vous n’avez pas souscrit d’assurance, vos dettes seront léguées à vos héritiers.

L’assurance décès fait partie des garanties de base des contrats d’assurance emprunteur avec la garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA). On retrouve également ces garanties :

La garantie Invalidité Permanente et Totale (IPT)
La garantie Invalidité Permanente et Partielle (IPP)
La garantie Incapacité Temporaire de Travail (ITT)
La garantie perte d’emploi

Si l’emprunteur décède avant la fin du remboursement du crédit, le capital restant dû doit être payé. Pour cela, le choix de la quotité d’assurance est déterminant, en effet voici les différentes situations qui se présenteront :

La quotité d’assurance de 100%, la solution la plus protectrice pour l’emprunteur. Cette option de remboursement coûte plus chère mais en cas de décès, l’intégralité du capital restant dû sera pris en charge par l’assurance.

Une quotité d’assurance de 50%, pour la plupart des emprunteurs c’est une solution plus envisageable si les revenus des deux emprunteurs sont équivalents. Dans ce cas, la compagnie d’assurance prend en charge la moitié du capital restant à rembourser.

D’autres quotités peuvent être envisagées, notamment lorsque l’un des co-emprunteurs contribue de manière plus importante au remboursement du prêt. Celles-ci peuvent être adaptées : 100-50, 60-40, 70-30…
Le choix des quotités est délicat et nécessite les conseils d’expert banque-assurance pour être en accord avec vos revenus, votre situation et l’ampleur de votre prêt. Vous pouvez faire appel à un courtier en crédit pour vous aider dans vos démarches ou un comparateur assurance de prêt immobilier.

Vous pouvez également passer par un comparateur d’assurance et faire une simulation de prêt immobilier.

Pour toutes les réponses à vos questions : assurancemprunteur.fr

Le remboursement du prêt dépend également des causes du décès car toutes ne sont pas prises en compte.

Par exemple un décès lié à un risque médical que vous n’avez pas indiqué dans votre questionnaire de santé ou encore le suicide lors de la première année ne sont pas pris en charge dans la garantie décès. L’amortissement du crédit par l’assurance en cas de décès n’est donc pas automatique, voilà pourquoi cette décision doit être réfléchit et appuyer par un conseiller compétent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.