Le rachat de crédit immobilier

Vous avez récemment contracté un prêt immobilier et depuis, vous constatez que les taux d’intérêt ne cessent de baisser, ce qui rend votre café du matin plus amer que d’habitude.
Puis un jour, dans une conversation, vous avez entendu qu’un ami d’un ami connaissait un ami qui travaillait dans une banque, et il parlait de rachat de crédits immobiliers.
Cette méthode peut parfois vous permettre d’économiser beaucoup d’argent sur les mensualités de prêt en transférant votre crédit d’une banque à une autre. Regardons cela en détail.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit immobilier ?

Le rachat de crédit immobilier consiste à s’adresser à une banque concurrente avec des conditions de financement plus avantageuses et à proposer de racheter son prêt. L’objectif est d’économiser de l’argent en obtenant des taux d’intérêt plus bas qu’auparavant.
Lors d’un rachat de crédit, vous avez deux possibilités :

  • Réduisez le montant de vos remboursements mensuels : Chaque mois, vous paierez moins sur votre prêt que ce que vous payiez dans le cadre de votre précédent contrat.
  • Durées de prêt plus courtes : Vous avez également la possibilité de continuer à effectuer des versements mensuels du même montant mais de rembourser votre prêt plus rapidement grâce aux nouveaux taux d’intérêt plus avantageux. C’est une excellente solution pour ceux qui veulent s’endetter dans les plus brefs délais.

Un rachat de crédit immobilier n’est pas la même chose qu’une renégociation de crédit immobilier, qui se fait directement auprès de votre banque actuelle. Avec des taux de crédit immobilier anormalement bas (malgré une tendance à la hausse depuis le début de l’année), de plus en plus d’emprunteurs se tournent vers les rachats.

Quand faut-il envisager de racheter son crédit ?

La clé pour réussir à économiser beaucoup d’argent grâce au rachat de crédit immobilier est de ne pas attendre trop longtemps pour aller ailleurs.

En effet, plus vous attendrez, moins un rachat sera rentable pour vous. Parfois, le coût d’un repo peut dépasser ce que vous pouvez obtenir en changeant de banque. Il est généralement recommandé de rembourser dans le premier tiers de votre limite de crédit. Par exemple, si la durée de votre prêt est de 18 ans, il est plus probable qu’il soit rentable de racheter au cours des 6 premières années.
De même, privilégiez les banques ayant des taux d’intérêt inférieurs d’au moins 1 point à votre taux actuel (ou d’au moins 2 points inférieurs si vous optez pour un rachat dans le dernier tiers de la durée du prêt).

Quel est le coût lors d’un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit immobilier n’est pas gratuit ! Les coûts associés à ce changement et les économies réalisées grâce à des taux réduits doivent être soulignés. Vous pourrez alors déterminer sa véritable rentabilité.
Voici les frais qui s’appliquent lors de l’achat d’un prêt :

  • Indemnités de remboursement anticipé (IRA) : Votre banque applique cette pénalité lorsque vous résiliez votre contrat de prêt par anticipation.
  • Frais de garantie : Ici, tout dépend du type de garantie que vous offrez. Si l’opération est sécurisée par piquetage, les frais de notaire (environ 2% du montant du rachat) servent à libérer, c’est-à-dire que le piquetage prend fin.
  • Frais administratifs : Votre banque peut vous facturer des frais administratifs, généralement autour de 1 % du montant du prêt.

Ces frais doivent être estimés afin de calculer la rentabilité de votre rachat de crédit. Ils vous permettent d’effectuer des simulations de rachat, qui vous donneront une idée précise des économies que vous pourrez réaliser.

Laisser un commentaire