Comment emprunter sans apport personnel ?

Qu’est-ce qu’un apport personnel ?

L’argent non emprunté qu’une personne investit dans l’immobilier est appelé apport personnel. Cette rubrique est fréquemment consacrée aux frais liés à l’achat d’un bien : frais de notaire, frais de dossier, séquestre, etc.

Malgré le fait que la plupart des banques ont besoin de cette avance de leurs clients, il est possible d’obtenir un prêt sans en avoir.

Pourquoi a-t-elle besoin d’un apport personnel des banques ?

Dans quelles circonstances est-il possible d’obtenir un crédit immobilier sans mise de fonds ? L’apport personnel vous permet de rassurer la banque sur votre capacité de paiement. Elle démontre que, malgré vos dépenses, vous avez réussi à économiser de l’argent au fil du temps. C’est une indication que vous serez un bon gestionnaire lorsqu’il s’agira de payer vos factures dans les années à venir.

Lors de l’examen de votre dossier, la banque s’intéresse à vos revenus et à leur régularité, à la tenue de vos comptes bancaires, à votre situation, etc. Le rapport personnel renseigne également sur votre capacité de remboursement. Si vous avez pu économiser de l’argent, cela signifie que vous avez gagné plus d’argent que vous n’en avez dépensé.

Est-il possible d’emprunter sans apport ?

Est-il possible d’emprunter de l’argent sans caution ? Oui, un prêt hypothécaire sans mise de fonds est faisable, bien qu’il soit plus difficile à obtenir qu’un prêt hypothécaire avec mise de fonds personnelle. Il est recommandé de disposer d’un minimum de ressources personnelles pour appuyer votre demande de prêt auprès de l’établissement prêteur. Si vous n’avez pas d’actifs personnels, vous pouvez vous adresser à un courtier immobilier pour améliorer vos chances d’obtenir un prêt. Évitez au maximum les erreurs de gestion et les découverts bancaires pour prouver votre solvabilité.

Que dit la loi pour 2022 sur le crédit immobilier sans recours ?

Les conditions d’octroi de crédit pour l’immobilier changeront le 1er janvier 2022. Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a précédemment exhorté les établissements de crédit à maintenir les taux de défaut à 35%, assurance incluse, et à maintenir les conditions de prêt sous 25 ans, sauf indication contraire.

Cependant, dès janvier 2022, ces recommandations deviendront des devoirs. L’objectif de cette décision est d’éviter les risques de forclusion induits par la baisse des prix de l’immobilier. Pour se préparer à un éventuel défaut de paiement du côté de l’emprunteur, les banques ont privilégié l’obligation de soumettre un apport personnel, qui sera exigé à partir de 2021.

Par conséquent, il est important de surveiller si les banques continuent de refuser la présentation d’un apport personnel d’au moins 10 % du prix d’achat.

Par exemple, une dotation obligatoire de 20 500 € est demandée pour un T3 de 60 m2 avec un forfait de 205 000 €.

Avez-vous pensé à changer d’assurance de prêt immobilier ?

Contactez Place des Finances, courtier digital, pour vous orienter vers le produit d’assurance le plus adapté à votre situation et au meilleur tarif !

Profitez GRATUITEMENT de notre service pour ÉCONOMISER JUSQU’À 75% sur votre contrat d’assurance emprunteur

Laisser un commentaire