Obtenir un prêt en étant en arrêt de travail ?

Si vous faites une demande de prêt pendant que vous êtes en arrêt de travail provoqué à cause d’une maladie vous aurez beaucoup de mal à obtenir de prêt immobilier et votre assurance emprunteur risque de vous être refusée ou de vous coûter très cher.

Votre assureur risque de vous refuser la garantie perte d’emploi et votre établissement prêteur voudra, en parallèle, s’assurer que vous allez bien reprendre votre activité professionnelle.

La gravité de votre maladie et le temps de votre arrêt de travail auront un réel impact sur la décision de votre assureur. Si vous êtes arrêté quelques jours à cause d’une grippe hivernale et que vous n’avez pas de séquelles graves, vous ne rencontrerez pas de problème particulier.

En revanche pour les maladies couvertes grâce aux garanties ITT et IPP, comme une dépression, votre assureur limitera surement votre contrat aux garanties DC et PTIA. En effet, ce genre de maladies représentent un très gros risque pour les assureurs car elles ont un taux de récidive très élevé et sont comprises dans les exclusions d’un contrat.

En cas de refus d’assurance, vous devrez faire une croix sur votre projet immobilier, car sans assurance il est impossible d’obtenir un crédit immobilier.

Le congé maternité

Le congé maternité est un arrêt de travail également mais c’est un cas particulier et ne représente en aucun cas une menace pour votre demande de prêt et d’assurance. Une femme enceinte n’est pas considérée comme en arrêt de travail pour des problèmes de santé.

Reprise de votre activité.

L’assurance ne constitue pas le seul obstacle. Votre banquier voudra vérifier si vous êtes capable de reprendre une activité et rien ne dit que votre médecin ne souhaitera pas vous prolonger si vous êtes encore malade.

La situation devient plus complexe encore si vous enchaînez les périodes d’arrêt et de reprise de travail.

Nos conseils

Nous vous conseillons de ne pas faire de demande de prêt pendant que vous êtes en arrêt maladie, attendez d’être remis et totalement guéri.

Une fois que vous aurez repris votre activité professionnelle, pensez à la délégation d’assurance comparer les différentes compagnies, cela vous ferra économiser sur votre prêt. De plus si vous avez été en arrêt de travail, votre assurance pourrait vous coûter plus cher car votre couverture sera considérée plus risquée.

Pour proposer votre contrat en délégation, il faut que le niveau des prestations soit au minimum équivalent à celui de l’assurance de la banque et que le montant de l’indemnité soit suffisant pour couvrir les mensualités du prêt immobilier. Il vous suffira de vous adresser à votre assureur pour demander à changer la clause bénéficiaire du contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.