L’immobilier dans les campagnes présidentielles.

Les propositions de logement des trois candidats

Le 30 mars 2022, le Cercle des Managers de l’Immobilier a eu un échange avec les représentants des cinq acteurs en charge des enquêtes. Isabelle Le Callennec (Les Républicains), Benjamin Cauchy (Reconquête), Benoît Timarche (La France Insoumise), Franck Allisio (Rassemblement National) et Marjolaine Meynier-Millefert (La République En Marche) étaient présents. Chaque personne a fait trois propositions de logement au nom de son candidat.

Les Républicains :

1 – Construire chaque année 500 000 logements là où les besoins s’expriment, par exemple en transformant des bureaux en logements.

2 – Faire confiance et travailler avec les maires, en restaurant leur autorité sur la question du logement.

3 – Maintenir la propriété dans le respect du principe de prudence solidaire

La France insoumise :

1 – Lutter contre les expulsions et se fixer un objectif de logement « zéro SDF », incluant la sécurité du logement social et le développement d’un million de nouveaux logements sociaux en cinq ans.

2 – Accroître l’encadrement des emplois moins bien rémunérés

3 – Rénover le parc existant en mettant en place une stratégie de financement de la rénovation énergétique.

La République en marche :

1 – Accélérer les rénovations écoénergétiques, en particulier dans les maisons abandonnées, et continuer à construire si nécessaire.

2 – Avoir une vision du logement comme pilier social en s’appuyant sur les politiques existantes (ex : suppression de la taxe d’habitation, consolidation de la loi SRU).

3 – Restaurer le pouvoir local en veillant à ce que les élus locaux soient à nouveau impliqués dans les questions de logement.

Reconquête:

1 – Préserver le logement social pour les plus démunis parmi les Français.

2 – Redonner la souveraineté foncière aux élus en abrogeant le SRU (exigence que chaque ville ait au moins 20% de logements sociaux).

3 – Supprimer les droits de mutation à titre onéreux (DMTO) pour les primo-accédants afin d’augmenter leur pouvoir d’achat.

Rassemblement National :

1 – Donner de l’oxygène aux petits propriétaires en édictant un régime fiscal moins confiscatoire (Suppression de l’IFI, pas d’augmentation de la taxe foncière)

2 – Privilégier l’accès au logement social, ainsi que l’aide au logement, pour les Français, et l’expulsion des contrevenants au logement social.

3 – Pour faciliter l’accès à la propriété, mise en place d’un prêt public à taux zéro sur 10 ans, d’un montant de 100 000 euros maximum, avec la possibilité d’adosser ce prêt à un prêt classique. Après le troisième enfant, le reste à payer de ce prêt serait offert.

Avez-vous pensé à changer d’assurance de prêt immobilier ?

Contactez Place des Finances, courtier digital, pour vous orienter vers le produit d’assurance le plus adapté à votre situation et au meilleur tarif !

Profitez GRATUITEMENT de notre service pour ÉCONOMISER JUSQU’À 75% sur votre contrat d’assurance emprunteur

Laisser un commentaire