Louer un appartement sans être en CDI

Beaucoup de Français rêvent de louer un appartement sans avoir un historique de crédit sans tache.

La majorité des Français, comme de nombreux autres consommateurs à travers le monde, souhaitent louer un appartement sans avoir à fournir une garantie solide, à justifier de revenus réguliers ou à tout le moins à communiquer leurs relevés bancaires des trois derniers mois.

Ce n’est pas une mince affaire puisque les propriétaires examinent méticuleusement chaque dossier avant d’ouvrir les portes de leur maison ou de leur appartement.

Alors, comment mettre la main sur un appartement loué si vous n’avez pas un historique de crédit parfait ? Alors, comment louer un appartement sans CDI ?

Les critères utilisés par les propriétaires pour déterminer si un bien peut être loué ou non.

Faire bonne impression

Qu’il s’agisse d’effectuer une inspection de maison ou de soumettre une demande de bail à une agence immobilière, le plus important est de faire une bonne première impression.

Il a plus de chance de retenir l’attention du propriétaire bailleur qui l’a sous les yeux si la présentation du dossier de localisation est soignée.

De la même manière qu’un CV clair, concis, à la présentation soignée et à l’orthographe sans équivoque permet de déceler une embauche maintenance, un dossier de localisation bien ficelé augmente vos chances d’être sélectionné.

En revanche, une demande de location bâclée ou incomplète peut entraîner le refus de la demande.

Pour se démarquer, il peut aussi ajouter une page de tenue de dossier à son dossier. Ce court essai, rédigé dans le style d’une lettre de motivation, devrait résumer les aspects les plus importants du dossier du propriétaire et piquer l’intérêt du propriétaire à en savoir plus sur le futur emplacement.

Le premier point de contact est très important, tout comme la communication non verbale.

Afin de convaincre le propriétaire, le futur locataire doit être extrêmement courtois tout au long des négociations. Il doit porter une attention particulière à ses gestes, paroles et actions, car ils ont le potentiel de lui profiter ou de lui nuire aux dépens de ses concurrents. Il doit se présenter à l’heure et habillé de manière présentable pour la réunion.

Les documents nécessaires pour louer un logement

Avant de remettre les clés de sa maison, de sa maison ou de son appartement à un étranger, un propriétaire ou un agent immobilier a besoin de tous les documents nécessaires.

L’achèvement des formalités administratives aboutit à une demande de location réussie, ce qui rend le demandeur éligible aux yeux des propriétaires.

Il n’y a ni plus ni moins que :

  • un justificatif d’identité : carte nationale d’identité (français ou non français), titre de séjour (français ou non français), permis de conduire (français ou non français),
  • un, les justificatifs de domicile suivants : 3 dernières fiches de paie (ou une attestation signée du bailleur attestant que le locataire s’est acquitté de l’intégralité de ses indemnités et charges), une attestation de domiciliation, une attestation de logement, ou le dernier avis d’imposition reçu (ou le titre de la résidence principale),
  • un ou plusieurs justificatifs d’identité professionnelle,
  • un ou plusieurs documents attestant du niveau de ressources.

Obtenir un dossier de localisation et s’assurer

Si un locataire a une garantie, il a une meilleure probabilité d’être choisi. C’est une personne qui représente le locataire et s’engage à rembourser les dettes du locataire si les frais de location ne sont pas payés à temps. Il peut s’agir de parents, d’amis ou même d’une figure morale (banque).

Pour protéger son investissement et éviter les chocs désagréables, le propriétaire doit prévoir toutes les éventualités.

A ce titre, elle exige de ses candidats locataires qu’ils disposent au préalable de garanties. En effet, le bailleur ou l’agent immobilier à qui il a éventuellement confié le loyer peut également exiger du locataire le versement d’un dépôt de garantie si les revenus du locataire sont insuffisants par rapport au montant du loyer.

C’est-à-dire qu’une personne s’engage par écrit à rembourser sa dette locative (loyer, charges et réparations si elle endommage la maison) en cas de défaut.

Les garanties peuvent être simples ou multiples. Dans le premier cas, le propriétaire contacte d’abord le locataire si le loyer n’est pas payé. Deuxièmement, il était autorisé à contacter directement le garant sans passer par la case locataire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.