Prêt immobilier, retraité, comment s’y prendre ?

Maintenant que vous êtes à la retraite, ne manquez pas d’idées pour remplir ce nouveau chapitre de votre vie. Vous envisagez peut-être d’acquérir un bien immobilier, qu’il s’agisse de votre résidence principale, d’une résidence temporaire ou d’une résidence secondaire. Vous vous demandez s’il y a une limite d’âge pour emprunter. Quelles conditions doivent être remplies pour obtenir une hypothèque avec une échéance de plus de 60 ans ? Quel type de financement espérez vous ? les réponses à vos questions sur le prêt hypothécaire à la retraite dans ce document.

les conditions d’un prêt hypothécaire pour les retraités

Il semble logique de supposer qu’une banque sera plus disposée à vous prêter de l’argent si elle sait que vous serez en mesure de le rembourser. De ce fait, l’établissement prêteur adapte les caractéristiques de ses crédits immobiliers au profil de l’emprunteur. Dans le cas des retraités, le prêt hypothécaire présente certaines caractéristiques communes :

Une durée de prêt plutôt courte

Contracter un crédit immobilier, c’est s’engager sur le long terme. S’il n’y a pas légalement de limite d’âge supérieure pour obtenir un crédit, la banque tiendra compte des risques sanitaires liés à l’âge avancé des emprunteurs seniors. Elle propose souvent des financements avec une durée de remboursement plus courte – 10 ou 15 ans au maximum – et un maximum de 90 ans pour la date d’expiration du prêt.

Une assurance de prêt plus contradictoire

Pour les mêmes raisons, il n’est pas rare que l’assurance groupe de l’établissement cesse de couvrir les emprunteurs au-delà d’un certain âge, souvent fixé à 70 ou 75 ans. Le coût de la garantie décès/invalidité est également plus élevé, avec des tarifs d’assurance nettement plus que ceux donnés aux plus jeunes. Toutefois, vous restez libre de contacter d’autres organismes dans le cadre d’une délégation d’assurance et de choisir une offre plus attractive, tant en termes de tarif que d’âge maximum de couverture.

A noter que des primes d’assurance excessives peuvent se traduire par un taux d’effectif annuel (coût total de l’emprunt) supérieur au taux d’assurance maximum légal, qui est périodiquement revu par la Banque Nationale. Un montant suffisant d’assurances de ressources
Lorsqu’ils arrêtent leur activité professionnelle, les retraités constatent fréquemment une baisse de leurs revenus. C’est aussi le point auquel ces revenus se stabilisent. Avant de vous accorder un prêt hypothécaire, la banque s’assurera que votre taux d’intérêt ne dépasse pas le maximum légal de 35 %. Ainsi, l’ajout d’une somme d’argent conséquente et de certaines réserves personnelles, comme une assurance-vie, peut augmenter vos chances d’obtenir le financement nécessaire à la réalisation de votre projet immobilier.

Obtenir un prêt hypothécaire : Stratégies des aînés

Vous craignez que contracter un prêt au-delà de 60 ans ne soit vraiment difficile. C’est indéniablement plus difficile aujourd’hui qu’il y a 30 ou 40 ans. Cependant, ne supposez pas que les retraités manquent de compétences importantes. Un dossier senior peut avoir les meilleures chances de gagner les banques.

  • Certains revenus

Comme nous l’avons dit précédemment, la retraite offre des revenus réguliers et sécurisés, même si le montant n’est plus appelé à augmenter. comparaison avec celles d’un indépendant, d’un salarié sans CDI, et/ou d’une personne pouvant connaître des périodes de chômage tout au long de sa carrière.

  • Un héritage déjà établi

Il n’est pas rare que des personnes âgées aient déjà acheté leur première résidence et vendu le remboursement d’une première hypothèque. Dans ce cas, le nouveau crédit est généralement moins important puisque l’article acheté est généralement de plus petite taille (une résidence de plain-pied, un appartement ou une maison plus simple à entretenir). De plus, les retraités ont souvent une assurance-vie et peut-être d’autres produits financiers accumulés au cours de leur vie professionnelle.

  • Situation familiale stabilisée

L’absence d’enfants est un autre avantage à l’espace de vie restant exigé par les banques après remboursement des mensualité du crédit. Le dernier recours est que les enfants fassent preuve de prudence.

Laisser un commentaire