Quelles sont les différences entre les taux d’intérêt fixes et variables ?

Taux fixe et taux variable, quelles différences ?

Aujourd’hui, la grande majorité des prêts immobiliers accordés sont décrits comme ayant des taux d’intérêt fixes. Cela signifie que, qu’il s’agisse d’un crédit immobilier sur 10 ans ou sur 25 ans, le taux communiqué au moment de la signature du prêt restera le même pendant toute la durée de remboursement, quelles que soient les évolutions du marché pouvant entraîner une baisse des taux ou augmenter. offrant ainsi une certaine sécurité aux emprunteurs qui peuvent alors anticiper. De plus, le forfait permet de mieux évaluer les nombreux TAEG proposés au moment de la recherche de financement pour prendre la meilleure décision.

Les taux d’intérêt variables représentaient encore 20 % de la génération de crédit en 2005 et jusqu’à 6 % en 2010. Comme son nom l’indique, le taux d’intérêt variable ou révisable fluctue au cours du crédit. Cette évolution correspond à l’évolution de l’indice de référence choisi au moment de la signature du contrat de crédit, qu’elle soit à la hausse ou à la baisse. Le terme le plus souvent utilisé est Euribor. En plus de l’index, la fréquence des révisions est également choisie au moment de la souscription.

Variables : un avantage en cas de hausse des taux

Certains experts, dont des avocats, prétendent que les banques, notamment les caisses régionales, offrent maintenant des prêts immobiliers à taux d’intérêt fluctuant. D’autres y réfléchissent.
Il faut dire que les crédits à taux variable peuvent permettre à certains emprunteurs d’accéder à un financement grâce à un taux généralement inférieur au taux fixe, une période de taux élevé ou à la hausse. De plus, il vous permet de définir les limites fixées par le taux d’usure. N’oubliez pas que celui-ci est actuellement fixé à 2,50 % pour les hypothèques à taux fixe les plus populaires d’une durée de 20 ans ou plus. Etant donné que le calcul tient compte du taux d’intérêt nominal, de l’assurance emprunteur et des frais de dossier, le résultat est vite atteint. Par ailleurs, les taux fluctuent actuellement fortement : 1,58% sur les 20 ans en juillet contre 1,42% en juin, et 1,75% sur les 25 ans en juillet contre 1,57% en juillet. le mois précédent.

Un prêt hypothécaire à taux variable est actuellement négocié pour la première année à 1,20 ou 1,30% avec une variation potentielle pouvant aller jusqu’à 2,2%. Elle doit donc être vue comme une porte d’entrée pour un financement dans le cadre d’un projet d’investissement. Cependant, il est important de garder à l’esprit les risques liés à un tel crédit et de veiller à bien s’informer au moment de la souscription.

Laisser un commentaire