Quelles sont les règles concernant le bruit du voisinage ?

Vous avez des voisins difficiles, n’est-ce pas ? Vous souhaitez acheter mais le bruit vous inquiète ? Vous avez des tâches à accomplir mais vous n’êtes pas sûr de la réglementation en vigueur  Quels peuvent être les bruits de passage dans l’appartement ?

Les appartements peuvent avoir beaucoup de bruit de voisinage.

Les nuisances acoustiques les plus courantes dans la vie quotidienne sont souvent les bruits d’impact (tels que les pattes ou les chutes d’objets). Vous pouvez entendre la télévision, la musique ou le bruit de tuyauterie de vos voisins en fonction des circonstances d’isolation acoustique. La possibilité de bruits comportementaux comme des grognements ou des disputes existe.
Il est important de garder à l’esprit que les parties communes sont souvent moins insonorisées que les appartements. Par conséquent, faites attention à ces endroits lors de votre achat : la cour intérieure, l’entrée, les escaliers, etc.

Quand est-il acceptable de faire du bruit dans l’appartement de quelqu’un d’autre ?

La loi de santé publique a établi des horaires spécifiques à observer :

De 9h à 12h et de 13h30 à 19h30 du lundi au vendredi
Le samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h.
Les dimanches et jours fériés sont de 10h à 12h.
Pensez à vous renseigner sur les lois particulières qui pourraient être en vigueur dans votre commune ou préfecture (par arrêté préfectoral ou municipal). Enfin, le contrat de copropriété vous rappellera les règles qui s’appliquent à votre immeuble, notamment dans les parties communes. Le savoir-vivre s’applique d’abord malgré cette réglementation. Faites de votre mieux pour réduire votre bruit au minimum. Empêchez l’empiétement de votre voisin si vous devez effectuer des travaux de rénovation. Pensez à prendre en compte la tranquillité de vos voisins.

Comment puis-je réduire le bruit dans mon appartement ?

Voici 8 conseils à suivre afin de réduire votre propre bruit :

  • Lorsque vous êtes chez vous, baissez la voix.
  • Demandez à vos enfants d’éviter de courir et faites attention aux jeux difficiles si vous en avez.
  • Munissez vous de certains tapis ou d’un revêtement portable.
  • Réduisez le volume de votre téléviseur, de votre musique ou de tout autre appareil audio.
  • Nettoyez vos chaises et appliquez de la peinture dessus.
  • Evitez d’utiliser vos appareils bruyants tard le soir ou en soirée (robot cuiseur, lave-linge).
  • Portez une attention particulière aux parties communes souvent mal isolées.
  • Faites attention à vos voisins si vous devez faire du bruit (pour une fête, un voyage, etc.).
  • Nous vous conseillons d’investir dans une bonne séparation acoustique pour réduire les bruits provenant de vos voisins :
  • Choisissez le double vitrage pour vos fenêtres.
  • Utilisez une serviette suspendue ou de la laine de verre pour bloquer le plafond.
  • Isoler les murs médiévaux
  • Changez de type de sol s’il est trop meurtri.

Que dois-je faire si mon environnement est si désagréable ?

Vous rencontrez des problèmes avec le voisin ? Voici plusieurs solutions en trois étapes :

Première étape :

Parlez-en avec eux ! Ils pourraient ne pas être conscients du bruit qu’ils font, selon vos voisins. Portez une attention particulière aux parties communes souvent mal isolées.
Faites attention à vos voisins si vous devez faire du bruit (pour une fête, un voyage, etc.).
Nous vous conseillons d’investir dans une bonne séparation acoustique pour réduire les bruits provenant de vos voisins :

Deuxième étape :

Rappeler les règles ! Si les fauteurs de troubles persistent, il est conseillé de leur écrire une lettre leur rappelant la loi sur le bruit (code de la santé publique et de la copropriété).

Troisième étape :

Demander une aide extérieure ! Si vous constatez des écoutes diurnes ou nocturnes, vous pouvez contacter votre syndicat, le propriétaire s’il s’agit d’un locataire, un conciliateur professionnel ou le commissariat. La dernière étape consiste à porter l’affaire devant un tribunal de justice.

Laisser un commentaire