Tout savoir sur la garantie Perte d’Emploi

Que signifie l’assurance perte d’emploi pour un prêt immobilier ?

Souvent appelée assurance chômage, l’assurance perte d’emploi peut être très utile lors de la clôture d’un prêt immobilier. Malgré le fait qu’elle ait un certain nombre d’exclusions, elle pourra peut-être vous aider à couvrir une partie du remboursement des mensualités de votre carte de crédit pendant une période de temps prédéterminée. Voici un résumé qui vous expliquera le fonctionnement de la garantie perte d’emploi ainsi que les prérequis et démarches nécessaires pour y accéder.

Qu’est-ce qu’une assurance contre la perte d’emploi ?

L’un d’eux est la promesse de perte d’emploi. Cette assurance facultative peut vous être présentée lors de votre demande de prêt immobilier. Elle est très utile lorsqu’il existe un risque de licence involontaire. Elle ne peut être utilisée que dans le cadre d’une licence donnant accès aux allocations de Pôle Emploi, c’est-à-dire.

De ce fait, la promesse de perte d’emploi sera vaine en cas de suspension de permis pour faute grave. Par ailleurs, la garantie contre la perte d’emploi ne sera pas applicable en cas de démission, de rupture partielle de contrat ou de rupture conventionnelle du contrat. Seuls les salariés du CDI peuvent l’utiliser.

Toutefois, dans certaines circonstances, un employé du CDD peut adhérer à une police d’assurance perte d’emploi. Tous les prêts immobiliers, y compris les prêts à taux zéro et les prêts à taux variable, peuvent être couverts par la garantie perte d’emploi.
Il est primordial de savoir que certains frais directement liés au crédit ou à l’assurance ne sont pas couverts par la garantie perte d’emploi. C’est le cas des frais de notaire ou des frais de garantie.

Combien de temps dure l’assurance perte d’emploi ?

La durée moyenne de l’assurance contre la perte d’emploi est comprise entre un et quatre ans. Elle peut être renouvelée, le plus souvent par reconduction tacite. Une partie de vos paiements d’avoirs est couverte par l’assurance perte d’emploi pendant une période de 36 à 48 mois étalée sur la durée de votre contrat. En réalité, la plupart des compagnies d’assurance ne vous couvriront pas plus de 18 mois consécutifs. en cas de chômage. Ainsi, même s’il est encore endetté, une personne qui vient de perdre son emploi depuis longtemps (plus de 18 mois) doit commencer à faire face à l’intégralité de ses versements hypothécaires.

Cependant, si vous recevez des licences répétées, vous pouvez utiliser votre assurance plus d’une fois tant que la durée totale de ces licences reste dans le délai spécifié dans votre contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.