2022 : Est-ce le bon moment pour acheter un bien immobilier ?

Des taux toujours très bas

Vous ne l’avez pas manqué, les prix de l’immobilier augmentent très fortement en 2021, avec des maisons en hausse de 7,4 %, des appartements en hausse de 5,3 %, et le prix moyen des maisons en France n’a jamais été aussi élevé. Les prix nationaux des logements devraient augmenter en 2022 et ne devraient pas baisser compte tenu de la demande actuelle. En revanche, on peut s’attendre à une croissance des prix plus modeste. La première étude sur le sujet table sur une hausse des prix d’environ 2 %. Mais les choses varient selon que vous souhaitez acheter un bien immobilier en centre-ville, en banlieue ou en commune rurale. Dans des villes comme Bordeaux ou Lyon, les hausses vertigineuses de ces dernières années ont laissé place à de modestes hausses de prix. Ce sont principalement les communes environnantes et les villes moyennes qui sont concernées par le rattrapage des prix.

–> Marseille, la ville où investir dans l’immobilier en 2022.

Les coûts de construction augmentent.

Avec près de 12 millions de transactions, l’année 2021 a battu tous les records précédents. Néanmoins, de nombreuses incertitudes pèsent sur le marché immobilier en 2022. La frivolité des bonnes et la situation sanitaire ont un impact sur les lieux de vie. Au cours d’une année, l’offre de biens a diminué de 6 %. Malgré une modeste augmentation de la production, la pénurie de logements neufs ne sera pas comblée d’ici 2022. On assistera à une augmentation de 10 % des logements individuels et de 3,6 % des logements collectifs. Par conséquent, l’offre d’appartements neufs devrait augmenter au cours des prochains mois. En raison de la crise sanitaire, le bâtiment a connu des pénuries de matériaux et des augmentations de prix. + 31 % pour l’acier, + 8 % à 30 % selon la nature du béton ; l’augmentation est également assez intéressante pour le bois, le PVC et d’autres matériaux. Toutes ces augmentations ont un impact catastrophique sur les coûts de construction et pénalisent l’acquéreur.

–> 5 bonnes raisons de souscrire une assurance de prêt immobilier.

Des exigences de prêt plus strictes

Les conditions de crédit ont été durcies pour les emprunteurs depuis le 1er janvier. Ce qui n’était auparavant qu’une liste de recommandations du Haut Conseil de la Stabilité Financière pour les banques devient une obligation légale en 2021. Les établissements financiers qui ne respectent pas ces règles s’exposent à des sanctions (amendes, pénalités). Ils ont tout intérêt à mettre en œuvre les nouvelles dispositions sur les prêts immobiliers. L’objectif reste le même : empêcher la propagation des cas de personnes disparues dans les ménages. Il est désormais illégal d’emprunter de l’argent au delà de de 25 ans. Dans le cas d’un nouvel achat en condition d’achèvement futur (VEFA), la durée du prêt peut être allongée de deux ans, portant la durée totale du crédit à 27 ans. années. En réalité, les banques avaient déjà drastiquement réduit la limite de crédit à 25 ans, qui représentait moins de 1% de tous les cas en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.