Capacité d’emprunt : quel impact du coronavirus ?

Plus d’un an après le début de la crise du coronavirus et alors que l’économie mondiale est toujours au ralenti, le marché français des prêts immobiliers reste très dynamique. Mais quel est réellement l’impact de la pandémie sur votre capacité d’emprunt ?

La capacité d’emprunt, qu’est-ce que c’est ?

La capacité d’emprunt représente le montant que vous pouvez obtenir pour le financement de l’achat de votre bien immobilier. C’est la somme que vous serez en capacité de rembourser mensuellement.

Celle-ci dépend principalement de vos revenus et votre apport personnel, somme que vous possédez et qui s’ajoute à votre emprunt pour financer votre projet immobilier. La banque prend en compte votre situation professionnelle, votre salaire et votre type de contrat de travail très au sérieux. Plus celle-ci sera stable, plus vos revenus et votre capacité de remboursement seront garantis, moins la banque prendra de risques. La deuxième variable prise en compte et votre taux d’endettement, qui ne doit pas dépasser les 33%. Le dernier facteur est votre âge, votre « reste à vivre », qui par déduction représente le nombre de mensualités disponibles.

Face à la crise du coronavirus, et à l’arrêt des activités économiques jugées non essentielles par l’état, de nombreux professionnels ont dû mettre entre parenthèses ou arrêter définitivement leur activité. Les conséquences ont été désastreuses pour beaucoup de français qui ont subi une baisse considérable de leurs revenus. Les emprunteurs ont donc eu plus de mal à payer leurs mensualités de crédit immobilier.

Pas de panique, si la crise du covid-19 diminue votre capacité d’emprunt, il reste des solutions pour mener à bien votre projet immobilier.

Les conséquences de la Covid-19

L’impact sur le marché des prêts immobiliers

Malgré la situation actuelle, vous pouvez tout de même préparer votre dossier de demande de pret immobilier. Ce projet risque par contre de prendre plus de temps qu’en période normale, les banques fonctionnantes elles aussi au ralenti.

Actuellement, les établissements bancaires se focalisent plus sur les soutiens aux entreprises et aux professionnels. Les dossiers en cours subissent donc un temps d’étude et d’analyse rallongé.

Pour votre capacité d’emprunt, la covid 19 ne va donc pas particulièrement impacter votre dossier. En effet, votre situation professionnelle reste l’élément décisif du choix de la banque.

Si vous êtes fonctionnaire ou en CDI, votre situation professionnelle est considérée comme stable. Les agents de la fonction publique bénéficient de la situation la plus confortable en ces temps de crise car leurs revenus continuent d’être versé à 100 %, le coronavirus n’aura donc aucun impact. Le montant des revenus reste le même et la capacité d’emprunt ne change pas.

Si vous êtes en CDI vous avez 3 options.

  • Vous percevez un SMIC, qui continue de vous être versé dans son intégralité,
  • Vous êtes payé plus que le SMIC, et vous êtes indemnisé à 84 % de votre salaire,
  • Vous êtes en arrêt provisoire de travail pour vous occuper de vos enfants, vous percevez donc 90 % de votre salaire habituel, montant plafonné à 3 500 €.

Le covid-19 n’aura aucune incidence sur votre capacité d’emprunt si vous êtes au SMIC. Ceux qui connaissent Si votre baisse de revenus ne dépasse pas plus 10 à 16 %, le coronavirus n’aura pas d’incidence sur votre capacité d’emprunt. Pour les autres, cette capacité va légèrement diminuer car cette baisse se reflètera sur les fiches de paie des 3 derniers mois de salaire.

Cependant, il est probable que les banques n’en tiennent pas compte, au vu du caractère exceptionnel de la crise sanitaire. Lors de votre reprise d’activité professionnelle, votre salaire vous sera à nouveau versé intégralement et votre situation se régularisera, il n’y a donc aucune inquiétude à avoir concernant votre projet immobilier.

Dans le dernier cas, si vous êtes travailleur temporaire ou votre propre patron, votre situation professionnelle ainsi que vos revenus sont considérés comme instable par les banques.

La moyenne de vos revenus sur les 3 derniers mois risques d’être fortement impactée par la crise sanitaire car vous bénéficiez de moins d’aides que les autres travailleurs. Votre capacité d’emprunt sera donc réduite. Dans ce cas-là nous vous conseillons de repousser de quelques mois votre demande de prêt et d’attendre que vos revenus redeviennent stables.

Si votre banque à confiance en votre activité elle pourra se montrer flexible et vous accorder un prêt au-dessus de votre capacité de remboursement sans être trop regardante. Vous pouvez proposer à votre conseiller bancaire de se baser sur une période plus longue pour l’étude de vos revenus ou lui faire part de vos prévisions de salaires. Attention, c’est un pari risqué car si votre situation financière ne s’arrange pas vous risquez de ne pas pouvoir rembourser vos mensualités à temps et subir des pénalités.

Bon à savoir, astuces pour mettre toutes les chances de votre côté

L’obtention de votre prêt immobilier au meilleur taux va également dépendre de la préparation de votre dossier.

Pensez à assainir vos comptes, rétablissez la balance entre vos dépenses et vos revenus, profitez de la crise sanitaire pour moins dépensez et faire des économies. Cela vous permettra d’avoir une meilleure image auprès de votre banque et de paraitre comme un bon candidat.

Vous pouvez également épargner, mettez de l’argent de côté, sur un PEL ou un Livret.

Poussez votre apport personnel au-dessus de 10%, le minimum demandé, afin d’avoir moins à rembourser ensuite et de prouver à votre prêteur que votre situation financière est solide et stable.

Voir d’autres articles :

L’impact de la crise sanitaire sur mon assurance de pret ?

Quelle assurance emprunteur choisir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.